les huiles essentielles à avoir dans sa trousse d’hiver

Voici mes 5 sélections d’huiles essentielles indispensables à avoir dans sa trousse d’hiver!

1/ Ravintsara, Cinnamomum camphora cineoliferum

En quelques mots…

Le ravintsara est un arbre (Lauracées) originaire d’Asie mais importé à Madagascar par les chinois. Ce sont les feuilles qui sont utilisées pour la fabrication de l’huile essentielle. Le ravintsara est aussi appelé « l’arbre aux bonnes feuilles » ou encore « l’arbre médecine ». Les Malgaches utilisent le ravintsara tant pour les infections que pour stimuler l’esprit. Il paraitrait aussi qu’il chasse le mauvais œil.

L’huile essentielle de ravintsara:

Aujourd’hui, l’huile essentielle de Ravintsara est très connue pour ses propriétés anti infectieuse et anti – virale exceptionnelles. Elle sera utile en cas de :

  • Grippes, rhumes, refroidissements, infection respiratoire, …
  • Fatigue nerveuse et asthénie (très grande fatigue).
  • Zona et herpès.
  • Stress et insomnies.

Utilisations :

  • 2 gouttes à prendre sur un comprimé neutre (sucre, boule de mie de pain, miel, …) 3x par jour.
  • Si vous ressentez les premiers frissons d’un état grippal, quelques gouttes sur la voûte plantaire, diluée dans un peu d’huile végétale.
  • En cas de stress et/ou d’insomnies, inhalez l’huile essentielle à même le flacon.

2/ Tea Tree, Melaleuca alternifolia

En quelques mots…

Le tea tree, littérallement « arbre à thé », est un arbuste (Myrtacées) que l’on retrouve principalement en Australie. Son nom « arbre à thé », provient du capitaine Anglais James Cook, qui lorsqu’il arriva sur le territoire australien en 1970, fit faire du thé à partir des feuilles de l’arbuste. Depuis longtemps, les australiens utilisent la plante contre les rhumes et les états grippaux.

L’huile essentielle :

Aujourd’hui, le tea tree est connu pour ses propriétés anti virale et anti bactérienne. Il sera utile en cas :

  • D’infections bucco – dentaires : aphtes, abcès, gingivites.
  • D’infections de la sphère ORL : otites, pharyngites, angines, sinusites.
  • D’infections gynécologiques : vaginite, mycoses vaginales.
  • Asthénie.
  • Parasitoses cutanées : gale, teigne, poux.
  • Problèmes cutanés : acné, abcès, pellicules, …

Utilisations :

  • 1 goutte pure sur un aphte, un abcès ou sur l’acné
  • Infections ORL : 2 gouttes 3x/jour, diluées dans un peu d’HV, à appliquer selon la localisation de la pathologie : cou, sinus, derrières les oreilles.
  • Pour un effet boostant et anti – fatigue: 2 gouttes dans une dose de gel douche neutre
  • En cas de mycoses vaginales : 1 goutte dans une dose de savon toilette intime.
  • Mycoses des ongles et cutanée : 1 goutte diluée dans un peu d’huile végétale.

3/ Pin Sylvestre

En quelques mots…

Le pin sylvestre est un arbre que l’on retrouve en Europe moyenne, en Asie et au Moyen Orient. Il fait partie de la famille des conifères et peut atteindre jusqu’à 40m de hauteur. L’écorce est orangée, ce qui permet de le reconnaitre facilement. Son bois est aussi utilisé dans les matériaux de constructions et il est possible d’en extraire de l’oléorésine, appelée térébenthine.

L’huile essentielle :

L’huile essentielle de pin sylvestre est en cas de :

  • Bronchite, sinusite, toux, laryngite …
  • Grande fatigue, burn-out et surménage
  • Douleurs articulaires (arthroses et rhumatismes) ainsi que des douleurs musculaires (crampes, lumbagos).

Utilisations :

  • 2 gouttes dans le creux des reins pour un effet boostant et anti-fatigue
  • En diffusion pour aseptiser l’air et prévenir les infections respiratoires. Il est possible de l’associer à des huiles essentielles d’agrumes (orange douce, citron, …).
  • A respirer à même le flacon pour des encombrements bronchiques.
  • Dans une base de massage pour les douleurs rhumatismales.

4/ Thym à linalol, Thymus vulgaris linaloliferum

En quelques mots…

Il existe de nombreuses variétés de thym en fonction de leurs origines géographiques. Le thym est connu en cuisine, où il parfume délicatement les plats. Il est le symbole du courage. Bien vérifier le nom latin sur l’huile essentielle car en fonction de la molécule dominante, les effets ne sauront pas identiques.

L’huile essentielle :

L’huile essentielle de thym à linalol est utile en cas de :

  • De déficience de l’immunité
  • Angines virales et bactériennes, grippe, bronchite et rhinopharyngite.

Utilisations :

  • En cas de rhinopharyngite : 2 gouttes dans une cuillère à café de miel.
  • Angine : appliquez 1 goutte sur la gorge pour un effet anti infectieux localisé.
  • 2 gouttes sous la plante des pieds, pour retrouver vitalité et booster l’immunité.

5/ Eucalyptus radié, Eucalyptus radiata

En quelques mots…

Arbre originaire d’Australie qui peut atteindre jusqu’à 50m de hauteur. L’huile essentielle est une des plus anciennes produites et est un must de la trousse d’hiver. Son écorce se détache spontanément et forme de longs rubans. Les aborigènes l’utilisent pour enrouler les plaies et éloigner les insectes tels que les moustiques.

L’huile essentielle et ses utilisations :

  • Prévention d’épidémie virale : diluée à 10% dans de l’huile végétale neutre, à masser sur la voute plantaire et le thorax.
  • En cas de rhume, grippe, sinusite : en diffusion ou 3 gouttes diluées à appliquer dans le dos ou 2 gouttes dans du miel à prendre en tisane.
  • En cas de fièvre : 10 gouttes mélangées dans une base de gel neutre ou dans du sel, à mettre pour un bain de pieds.
  • En cas de nez bouché : inhalez à même le flacon ou sur un mouchoir jusqu’à amélioration.
  • En cas de toux grasse : Quelques gouttes diluées dans le l’huile végétale à appliquer sur le thorax.

Vous souhaitez avoir d’autres conseils en aromathérapie ? Découvrez toutes les astuces sur mon instagram.

 

Recommended Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.